Avant de commencer avec votre ACE et CommandHMI, nous vous suggérons de lire ceci pour commencer !

Commençons par votre ACE

Avant de connecter votre ACE au PC

  1. Installer vBuilder (Windows 10 recommandé)
  2. Exécuter vBuilder
  3. Branchez l’ACE PLC avec un mini câble USB

Voir Alimentation via USB ou prise 2 positions

Avant de câbler les sorties de l’API

Souviens-toi : Permettre à l’automate de démarrer le programme après le cycle de mise sous tension

Comment vérifier la connexion avec mon ACE PLC, mon PC et vBuilder ?

learn_more caption= »Si vous avez un problème avec votre connexion entre ACE et vBuilder »]]

Si…

  • L’ACE PLC n’est pas visible avec vBuilder ou Windows
  • Pas de signe USB en bas à droite de votre écran vBuilder
  • Dans Setup Hardware, le bouton ne fonctionne pas.

Vérifier….

  • si vous voyez le port COM dans vBuilder avec cet outil :
  • Dans votre gestionnaire de périphériques Windows (devmgmt.msc) si vous voyez VelocioComm

Si ce n’est pas le cas, essayez ceci :

  • Branchez et débranchez le câble USB, et jetez un coup d’œil au Gestionnaire de périphériques Windows.
  • Si la liste se rafraîchit au fur et à mesure que vous la branchez ou la débranchez, il voit quelque chose.
  • S’il s’agit d’un périphérique inconnu, c’est probablement que vous devez installer le pilote :
    1. Désinstaller vBuilder
    2. Redémarrez votre PC (recommandé)
    3. Installer vBuilder
    4. RUN vBuilder
    5. Connecteur PLC
  • Si rien ne se passe, vérifiez si le voyant du PLC clignote. Si ce n’est pas le cas, vérifiez l’alimentation électrique ou peut-être l’alimentation de votre port USB.
  • Essayez de changer le câble USB
    • Certains câbles USB peuvent fonctionner avec certains périphériques, mais pas avec tous les périphériques – en raison du diamètre du câble USB
  • Essayer sur un autre PC

[/learn_more]

Tout est connecté…. Allons-y… Tout d’abord, avec votre ACE

  • Une fois le logiciel vBuilder lancé, lancez un nouveau projet. D’ici, vous avez le choix entre :
    • Organigramme (Organigramme séquentiel, SFC, GRAFCET,…)
    • Logique d’échelle (diagramme d’échelle, LD,…)

Diagramme de flux ou logique d’échelle ? Vous devez choisir la bonne solution !

C’est bon à savoir :

  • Votre programme principal peut être réalisé en « Grafcet » ou « Ladder »
  • Chaque sous-programme peut être réalisé en « Grafcet » ou « Ladder »
    • Cela signifie, par exemple, que vous pouvez avoir :
      • Programme principal = « Echelle »
      • 3 subrtouines = « Ladder » (échelle)
      • 4 sous-routines = « Grafcet »
    • Les sous-routines sont utiles pour :
      • créer plusieurs processus identiques
      • les réutiliser dans un autre projet (exportation/importation)
  • Généralement, tous les circuits de commande comportent 3 parties principales :
    • Section signal : Démarre ou arrête le flux de courant vers le circuit. Permet au circuit de fonctionner.
    • Section des décisions : Utilise la logique de plusieurs appareils pour déterminer le travail à effectuer. La décision est utilisée pour contrôler un dispositif de charge.
    • Action section : Travaux à exécuter en fonction de la décision prise.

Logique d’échelle (diagramme d’échelle, LD,…)

Organigramme (Organigramme séquentiel, SFC, GRAFCET,…)

Les symboles logiques de l’échelle sont conçus pour ressembler à des symboles électriques.

C’est pratique pour :

  • les processus de programmation qui n’ont pas nécessairement une séquence logique
  • déclencher des actions différentes en fonction de signaux différents sans notion forte de séquence et de dépendance
  • la transformation d’anciens systèmes câblés en systèmes programmables plus récents

 

L’organigramme permet de traiter des opérations séquentielles et parallèles dans un mode qui dépend du temps ou des événements.

C’est pratique pour :

  • des processus de programmation avec une séquence logique avec des étapes successives et bien définies.
  • les processus de programmation qui peuvent être divisés en petites étapes

Voir Introduction au format que nous vous recommandons fortement d’utiliser avec votre GRAFCET

Une fois que vous avez choisi, vous pouvez faire votre premier programme :

Vous pouvez insérer ou supprimer une ligne ou une colonne. Voir ici.

Maintenant, vous pouvez télécharger votre programme :

  1. Télécharger le programme
  2. Exécuter le programme

Pour tester, voir comment câbler les entrées et les sorties

Vous pouvez également utiliser le mode débogage pour voir les entrées/sorties changer d’état. Pour basculer entre les valeurs et le nom de toutes les balises, appuyez sur le bouton

Démarrage avec votre CommandHMI connecté à l’ACE

Vous pouvez connecter votre IHM au CAE via :

  • les ports USB : Port USB de l’IHM connecté au port USB de l’ACE.
    • Dans ce cas, vous ne pouvez pas utiliser le mode débogage de vBuilder en même temps que l’IHM. L’IHM utilise le port de programmation de votre ACE.
  • les ports RS232
  • les ports RS485

Voir cette page sur le schéma de câblage des ports série RS232/RS485

Maintenant nous allons ajouter une valeur d’entrée sur l’IHM, puis changer l’état d’une sortie de l’ACE.

Dans le logiciel HMITool

  • Commencez un nouveau projet et sélectionnez l’IHM appropriée.
  • Choisir COM1 ou COM2 comme interface et RS232 ou RS485 comme port. Ou USB comme interface. Puis maître Modbus RTU.
  • Si vous avez choisi RS485, sélectionnez le mode étendu.
  • Important : Bon à savoir :
    • L’IHM dispose de registres à usage spécial
      • LB : Bit de mémoire locale
        • LB0 à LB65535
        • LB50000 à LB51999 : Registre sauvegardé en cas de panne de courant
      • LW : Registre de mémoire locale
        • LW0 à LW65535
        • LW50000 à LW51993 : Registre sauvegardé en cas de panne de courant
      • RWI : Pour les recettes
    • Les registres sauvegardés sont très utiles. Peut être utilisé en combinaison avec la fonction « Transfert de données ».
  • Ajouter un champ de saisie numérique : Cliquez sur cet outil
    • Pour sauvegarder cette entrée numérique en cas de coupure de courant, nous allons écrire sa valeur dans le registre IHM de la zone sauvegardée : LB50000 à LB51999
  • Ensuite, nous copions cette valeur dans le registre ACE pour la retrouver dans le PLC.
  • Si vous n’avez pas besoin de sauvegarder cette entrée numérique, vous pouvez écrire directement dans le registre ACE : 4×0
  • Téléchargez le projet dans votre IHM

Dans le logiciel vBuilder

  • Créez une ligne simple comme celle-ci :
    • hNumInput est une balise ui16. Astuce : Le nom commence par un h, ce qui permet de se rappeler facilement qu’il s’agit d’une variable de l’IHM.
  • Dans le tableau des balises
    • cochez cette case
  • Dans le tableau Modbus, ajoutez votre tag à l’adresse 4×0
  • Maintenant, téléchargez votre programme sur le ACE et exécutez-le

Test !

Maintenant, entrez une valeur > à 500 ! L’OutBitD2 = 1 !